?

Log in

 
 
07 novembre 2011 @ 12:52
[Trad] Every Breath You Take - M Girl 2010/2011 {Aiba Masaki}  


Les scans de ce Mgirl peuvent être trouvés ici chez saobang2211

Mgirl (M) : Alors, commençons par vos impressions du shoot d'aujourd'hui.
Aiba Masaki (A) : Je suppose que ce qui a fait le plus d'impression a été la pose sur le lit. Comme, "ça y est !" je ne savais pas à quoi m'attendre.
Ninagawa Mika (N) : Mais je vous ai recouvert.
A : Ca ne vous ressemble pas ! Cette fois vous avez été celle qui a dit, "Peut-être que je devrai couvrir un peu ?"
M : Habituellement vous êtes celle qui dévoile nonchalamment ce qui est recouvert.
A : C'est vrai ! Aujourd'hui c'était l'inverse.
N : En vérité, je suis un peu faible maintenant. Certaines de vos fans pensent déjà que je suis la "fille au téton", non ?
A : Habituellement vous êtes du genre, "Je vais vous faire montrer du téton".
N : Je suis toujours prise dans le moment et je finis par faire ça.
A : Pour l'instant on ne sait pas quelles photos vont être utilisées, n'est-ce pas?
N : C'est vrai. Genre, "Il y en a aussi où il est habillé."
A : Oui, vous devez être sûre de le mentionner.
N : Et je dois dire bien fort que c'était mon idée de vous habiller.
A : Pour ce shoot, j'avais l'impression que je devais montrer mon torse. A la base, j'avais pensé à travailler dehors pour me préparer. Au final, cependant, à cause de cette chaleur estivale je n'en avais plus envie du tout !
N : Il fais vraiment chaud.
A : Alors pendant le shoot, je faisais des abdominaux sur le lit. J'étais comme, "Uh-oh, uh-oh".
N : Pendant que je faisais les Polaroïds.
A : C'est ça, c'est ça. Je faisais des abdominaux pendant une minute sans m'arrêter, mais ça n'a rien changé !
N : Vous voir là sur le lit à faire des abdominaux, c'est quelque chose de plutôt rare je pense.
A : Mais c'était amusant. Ces shoots sont toujours trop courts. Ca aurait été sympa de faire un shoot en extérieur si on avait eu plus de temps.
N : Absolument ! Aujourd'hui nous devions à la base commencé au croisement à Shimokitazawa, mais il y avait tant d'enfants, j'ai pensé que ce serait trop bruyant.
A : Parce que c'est la période de congé estival.
N : Alors j'ai annulé cette partie. La prochaine fois j'aimerai essayer un shooting en extérieur. Mais vous semblez très occupé.
A : Eh bien, je suis en plein milieu d'une tournée.
N : Est-ce que vous faites le tour du pays ?
A : Le stade National et les 5 dômes.
N : Wow !
A : Les répétitions ne sont pas prévues à des horaires très pratiques, malheureusement. Tout le monde à du travail durant la journée, alors nous commençons quand tout le monde a terminé. On fini plutôt tard. Physiquement ça peut être dur, mais les choses devraient se calmer un peu une fois que la tournée aura commencé.
N : J'avais prévu de faire le shoot d'aujourd'hui dans un esprit très optimiste, mais quand j'ai vu combien vous étiez fatigués j'ai fais quelques rapides changements. Comme si vous veniez chez une fille pour juste passer le temps. Genre, "Je ne peux pas faire cette leçon de danse ce soir;" ce genre de sentiment d'ennui.
A : Dans vos prises, le thème est toujours clair. Beaucoup de personnes différentes m'ont photographié, mais avec vous c'est plus facile et plus intéressant parce que je suis immergés dans tes thèmes si réels.
N : Je fais attention à ce genre de détails. Comme si l'autre personne a la trentaine; plus vieux, le même âge, plus jeune.
A : Vous en parliez pendant le shoot, et du point de vue aussi. Vous êtes particulière à ce propos.
N : En prenant des photos tandis que vous êtes allongé, les femmes ont l'impression que c'est plus vrai. C'est la même perspective que son petit-ami qui la regarde. Prendre des photos du haut vers le bas, c'est en réalité comme le point de vue d'un homme. Les femmes ne voient en général pas avec ce genre de perspective. L'homme est en général le premier à quitter le lit après tout.
A : Hahaha.
N : Alors je me suis mise par terre et j'ai pris de clichés de vous assis et bougeant autour de moi. Il y avait une sorte de réalité érotique dans ces clichés que les femmes peuvent comprendre. C'est ce que j'ai pensé du moins.
A : Se lever en premier, ce genre d'image.
N : C'est ça, c'est ça.
A : C'est une situation délicate après tout.
N : C'est vrai. Quand je pense au genre de photos que j'aimerai voir, et au genre de photos que les gens aimeraient voir, c'est des choses que les autres ne font pas. Je veux vraiment montrer Aiba-kun d'une manière qui n'a pas été fait avant.
A : Merci. Alors, c'est la 4e fois ?
N : C'est vrai; c'est déjà la 4e fois.
A : Vous l'avez juste fais remarquer, que j'ai vieilli.
N : Je n'ai pas dit que vous aviez vieilli ! Ce que j'ai dit c'était, "Vous êtes vraiment devenu adulte."
A : A oui, c'était ça. Ca fait quoi, 2 ans ?
N : C'est environ une fois tous les 6 mois. Mais même là, on se rencontre et on passe du temps ensemble deux fois par an. C'est sympa parce qu'il n'y a pas beaucoup de gens qu'on peut voir et photographier aussi régulièrement.
A : 4 fois... est-ce qu'il y a d'autres photographes qui font ça ?
N : Il n'y en a pas, pas à ma connaissance.
A : Je vois.
N : (Regardant les numéros précédents de Mgirl) Ces anciennes photos sont si innocentes, non ? Vous étiez vraiment jeune, et si mignon !
A : Oui j'étais plus jeune. Il y a deux ans... wow !
N : Toujours à montrer vos sous-vêtements.
A : Ca me rend nostalgique.
N : Pour être honnête, j'aimerai vraiment qu'on prenne notre temps sur le prochain shoot.
A : Un endroit à l'étranger serait sympa.
N : Oui ça le serait. Mais ça serait compliqué, non ?
A : Où est-ce que ce serait bien, je me demande ?
N : Peut-être Guam.
A : Un pays vraiment scintillant.
N : Ca me parait bien. J'ai en vérité suggéré l'idée d'aller à New-York, n'est-ce pas ?
A : Ahaha.
N : En vérité, je vais bientôt aller à New-York.
A : Oh ?
N : Je disais, est-ce que ça ne serait pas génial qu'Aiba-kun vienne aussi ? La réponse a été, "impossible".
A : Ahaha.
N : N'est-ce pas ? Bien sûr c'est comme ça. En ce moment, vous avez des concerts tout le temps, n'est-ce pas ? Il semble que récemment vous aviez une pièce de théâtre.
A : C'est vrai. Vous êtes venu au théâtre.
N : C'était amusant. Je suis allée dire bonjour dans les coulisse. La première chose qui est sorti de ma bouche a été, "je ne savais pas que vous pouviez faire ça. Aiba-kun, vous êtes vraiment un excellent acteur."
A : Je me souviens que vous m'avez dit ça.
N : Vous voir faire tout ça m'a surprise.
A : Psychologiquement c'était dur. Le sujet était plutôt sérieux après tout.
N : C'est vrai. Ce n'était pas exactement une histoire optimiste.
A : J'avais une tonne de lignes aussi.
N : Tellement ! Vous parliez tout le temps. Je pense que les personnes qui regardaient l'on apprécié cependant.
A : Cela dit c'était vraiment amusant, spécialement une fois que ça avait commencé.
N : Qu'est-ce que vous faites de votre temps libre ? Oh, vous avez été voir Toy Story, c'est ça ?
A : Yep, je l'ai vu. J'ai aussi vraiment envie de voir le spectacle que vous aimez, la Revue Takarazuka. J'aime aussi ce genre de spectacle flamboyant. Je n'ai juste pas le temps.
N : Je vous dis toujours quel jour c'est, même si je sais que vous ne serez pas capable d'y aller. J'ai comme l'impression que ce serait une sacré scène si vous pouviez y aller.
A : Sûrement.
N : Alors vous iriez déguisé ?
A : Naturellement.
N : Mais si on dit des choses comme ça, les gens vont le découvrir.
A : Oui, s'il-vous-plait, arrêtons là. Les mots sortent tous seuls.
N : Alors qu'est-ce qu'il y a après ? Quelle sorte de plans ?
A : En vérité, je vais en Hollande pour travailler en Octobre. C'est mon premier voyage là-bas ! Est-ce que vous y avez déjà été ?
N : La Hollande c'est très amusant. Mais c'est froid ! J'y étais en Janvier cette année, et il faisait si froid, j'ai cru que j'allais mourir.
A : Et les tulipes ?
N : Les tulipes n'avaient pas fleuri. C'était en Janvier ! Les canaux étaient tous gelés. Mais c'est une ville géniale, très amusante. Combien de jours y serez-vous ?
A : Je n'y serais pas longtemps. Environ 2 nuits, plus ou moins.
N : Oh ? Même si c'est en Europe ? Ca n'est pas difficile ? N'avez-vous pas un concert aussi la semaine prochaine ? Je ne peux honnêtement pas m'imaginer ce que c'est; avoir des concerts dans d'aussi grandes salles comme routine.
A : Je ferai ça de fin Août jusqu'à Janvier prochain. Ca va durer assez longtemps. J'aurai environ deux semaines de libre pendant ce temps, mais mentalement c'est non-stop.
N : C'est plutôt intense. Alors, après avoir terminé un concert, vous vous sentez juste bien ?
A : Je me sens bien. Si bien que même après être rentré je ne peux pas aller me coucher tout de suite.
N : Je n'arrive même pas à imaginer, juste lever la main et avoir une si grosse réaction. J'imagine qu'on peut en parler.
A : Etre debout sur scène, le pouvoir de tout le monde est si incroyable que je dois être sûr de me donner à fond. Je rejoins l'excitation de chacun, un à un.
N : Ce genre d'évènement est tellement amusant. Votre adrénaline doit être à son maximum tout le temps.
A : Est-ce que vous avez déjà pris des photos de scène ou quelque chose dans le genre ?
N : Plein de fois. C'est amusant ! Habituellement, comme c'est le cas aujourd'hui, la communication marche comme un jeu de 'catch ball'. Je lance la balle, elle revient, je la relance; c'est comme ça que le shoot progresse. Mais photographier un concert, on est juste comme un spectateur. Alors la motivation est totalement différente. On doit en quelque sorte se synchroniser avec les artistes. J'apprécie vraiment ça, photographier une performance live.
Vous savez, je connais beaucoup de personnes qui sont fan de vous.
A : Vraiment ?
M : Vous avez aussi beaucoup d'hommes qui sont fans de vous.
A : Vraiment ?!
N : Ca montre juste que vous êtes quelqu'un de bien.
A : J'ai fait une performance entière masculine pour une émission appelée Music Lovers. Il y avait un sondage, "Par qui voudriez-vous le plus être réconforté si on venait de rompre avec vous ?" et j'ai fini numéro 1.
N : Ahaha.
A : Apparemment c'est parce que, de nous cinq, il semblerait que je sois celui qui ait le plus d'expérience en rupture. Plutôt dur, je dirai.
N : C'est plutôt drôle ! Et aussi, qu'est-ce que c'était déjà ? "Qui est le plus susceptible d'être trompé par une femme ?" Vous avez fini numéro un ici aussi ?
A : Oui, oui. Je suis numéro un ! C'est malheureux cependant.
N : Je peux comprendre d'où ça vient. Eh bien, vous pouvez venir me parler quand vous voulez. Habituellement quand une fille commence à être distante, c'est parce qu'elle a son prochain mec en ligne de mire. Si elle rompt sans réelle raison, c'est aussi à cause de ça.
A : Je vois. C'est un peu triste.
N : Du moins c'est ce que je pense. Mon opinion est peut-être fausse.
A : Merci pour tous vos conseils. J'ai hâte de la prochaine fois.
N : J'espère qu'on aura plus de temps sur le prochain shooting.